L’ingénieur INSA CVL du futur

Élus
ingénieur du futur

Les élus étudiants participent chaque jour à l’amélioration de la formation de l’institut. Suite à la nomination de Marc LETHIECQ en tant que directeur de la formation, les Vice-présidents étudiants ont voulu s’entretenir avec lui à propos des grands projets de formation.

 

Comment s’organisera la formation d’un ingénieur INSA CVL?

 

Aujourd’hui plusieurs chantiers sont en cours afin de commencer à bâtir cet ingénieur de demain :

 

La pédagogie par projet

 

La pédagogie par projet est peu développée en France par rapport aux pays anglo-saxons. Faisons-nous suffisamment de projets et les faisons-nous de la meilleure façon possible ? C’est la question que se pose Eric FLORENTIN chargé de mission sur ce sujet.

Les projets sont un moyen sûr de challenger les étudiants sur les connaissances et les compétences qu’ils doivent acquérir pour devenir un ingénieur INSA CVL. En outre, un projet doit permettre aux étudiants de répondre à des problématiques proches de celles du monde de l’industrie.

Afin d’améliorer cette pédagogie, une analyse de ce qui se fait en France et à l’étranger est réalisée. De plus, l’INSA CVL est fort de la réunion de plusieurs écoles historiques qui partagent leur expérience sur ce sujet : entre autres l’ENP qui utilisait déjà beaucoup ce type de pédagogie par le passé.

 

Le référentiel de compétences

 

Une formation d’ingénieur se construit en partant d’un objectif simple : créer un ingénieur avec des connaissances et des compétences spécifiques. Aujourd’hui, une réflexion globale est menée afin que chaque cours puisse contribuer à donner les compétences voulues aux futurs ingénieurs de l’INSA CVL.

Pour ce faire un référentiel de compétences a été créé. Ainsi, les enseignements aidant directement à l’acquisition de connaissances et de compétences, chacun d’entre eux doit être renseigné dans ce référentiel. Ce travail a déjà été en partie réalisé mais doit être globalisé. Il permettra entre autres d’améliorer les syllabus de certains cours en les recentrant sur l’acquisition de compétences.

En parallèle, cette démarche est importante pour notre institut, puisque c’est l’une des recommandations faites par la Commission des Titres d’Ingénieurs.

 

Évaluation des enseignements

 

Toujours dans une démarche d’amélioration continue, l’évaluation des enseignements est un outil permettant aux étudiants de donner leur avis sur les différents enseignements qu’ils ont suivi. Ce type d’évaluation existait de manière différente dans les formations historiques de l’INSA CVL.

Aujourd’hui, grâce au travail de l’administration et du corps enseignant et en partenariat avec l’INSA de Rouen, cette évaluation a été mutualisée. Les étudiants ont donc maintenant à disposition un nouvel outil informatisé qui permet à chacun d’évaluer les enseignements auxquels il a participé.

Cet outil permettra à court terme une analyse approfondie afin d’améliorer les enseignements et à long terme de suivre l’évolution de la qualité de la formation au sein de notre institut à l’aide d’études statistiques.

 

L’Observatoire des métiers

 

“Ingénieur type INSA”, une mention de plus en plus présente dans les offres d’emploi. Mais qu’attendent les entreprises d’un ingénieur type INSA ? Quels sont les besoins du monde industriel en termes de formation ingénieur ? Ce sont les questions auxquelles l’Observatoire des métiers va tâcher de répondre.

Sa mission ? Vérifier l’adéquation des formations de l’INSA CVL avec les besoins en recrutement des entreprises, faire évoluer l’offre de formation et améliorer l’employabilité des diplômés.

Nouveauté de l’année 2016, cet observatoire réunira deux à trois fois par an les acteurs majeurs de notre institut, les Alumni, des industriels ainsi qu’un représentant étudiant, afin de réfléchir sur ces problématiques.

 

Intégrer le numérique à la pédagogie

 

Aujourd’hui on parle de révolution numérique, de mutation digitale, … Le numérique est sans aucun doute de plus en plus présent dans nos organisations et c’est dans cette logique que l’INSA CVL a décidé de se pourvoir d’un Directeur du Numérique : Benjamin NGUYEN. Parmi ses missions, l’intégration du numérique à la pédagogie de l’institut.

Ce projet est vaste et offre beaucoup d’opportunités. Entre autres un système de classe inversée a déjà été mis en place et testé par les étudiants de STI : à l’aide de MOOC, des vidéos en ligne, les étudiants préparent leurs cours de façon flexible et autonome.

Plus globalement, un des objectifs choisis pour l’intégration du numérique à la pédagogie, est de rendre les cours magistraux plus interactifs et attractifs. Cours en visio-conférence, application sur smartphone pour répondre aux questions, sont des pistes actuellement envisagées.

 

Et vous, comment voyez-vous l’ingénieur INSA CVL de demain ?

 

N’hésitez pas à nous le faire savoir : vpe@elus-eleves.insa-cvl.fr

 

Les dernières actus du pôle